Virus Chinois. Pas de cas douteux » en France, selon Agnès Buzyn

La ministre de la Santé Agnès Buzyn a rappelé, jeudi 23 janvier, qu’il n’y a pas « de cas douteux » enregistré en France. Le coronavirus, qui s’est propagé depuis la Chine, a déjà tué 17 personnes.

 

 

Alors que l’OMS se donne 24 heures pour juger si oui ou non une « urgence de santé publique de portée internationale » doit être déclenchée, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a voulu rassurer sur la propagation du coronavirus qui a déjà tué 17 personnes. Aucun « cas douteux » n’a été identifié et « deux cas ont été investigués et ont été négatifs. », a-t-elle précisé lors d’un point-presse tenu jeudi 23 janvier.

 

La ministre est revenue sur le cas de cette femme originaire de la ville de Wuhan (qui semble être l’épicentre du virus) et qui présentait des symptômes inquiétants après son arrivée en France. Cette dernière avait fait savoir sur les réseaux sociaux, le 22 janvier, qu’elle avait réussi à passer les contrôles à l’aéroport, rapporte BFM TV. « Ce cas était investigué par (mes) services et les services diplomatiques en lien avec l’ambassade de Chine. », a déclaré la ministre de la Santé, tout en rappelant que la France est en mesure d’avoir « un diagnostic très rapide ».

 

« Le centre national de référence des coronavirus à l’institut Pasteur, et d’ici demain, un centre à Lyon, seront en mesure de faire un test-diagnostic rapide, en quelques heures. », a-t-elle encore précisé. Agnès Buzyn a également rappelé que « tous les aéroports sur le sol français ont des affiches qui donnent la conduite à tenir ».

Commentez l'article via votre compte Facebook
Aller à la barre d’outils