Marine Le Pen qualifie Philippe Martinez de « sectaire » et « odieux »

La présidente du Rassemblement national considère « qu’on a toutes les chances de détester » la CGT et son leader.

Marine Le Pen n’y est pas allée de main morte dans ses critiques à l’encontre de Philippe Martinez. La présidente du Rassemblement national a qualifié le secrétaire général de la CGT de quelqu’un « qui se rend bien souvent imbuvable ». « Il est absolument sectaire, il est odieux et il refuse le processus démocratique », a déclaré la cheffe du RN. « On a toutes les raisons de détester la CGT et M. Martinez », a-t-elle ajouté.

Invitée mardi 14 janvier sur BFMTV, Marine Le Pen a indiqué que la CGT n’a pas à être la seule en cause dans la manifestation contre le projet de réforme des retraites du gouvernement. Même si elle dit soutenir la mobilisation, la présidente du Rassemblement national a continué de « demander un référendum », le meilleur moyen selon elle « d’arrêter la grève ». Début décembre dernier, son parti avait ainsi lancé une pétition pour réclamer un référendum mais la proposition n’avait pas été retenue par le gouvernement.

Au début de la mobilisation le 5 décembre dernier, Philippe Martinez avait affirmé que le Rassemblement national n’était « pas le bienvenu » dans les manifestations. « Les solutions de gens qui sont racistes ne sont pas les bienvenues dans les mouvements sociaux », avait-il déclaré. Ajoutant que « le problème dans notre pays ce n’est pas l’immigration, c’est le partage des richesses ».

Commentez l'article via votre compte Facebook
Aller à la barre d’outils