Sa mère se fait agresser devant elle, elle appelle la police avec un message codé

Sa fille appelle les urgences lorsque sa mère est agressée par son petit ami. Elle voulait à tout prix que l’homme ne découvre pas qu’elle était en train d’appeler les autorités et a eu la brillante idée d’utiliser un code ingénieux pour s’assurer que la police comprenait et interviendrait.

En cas d’urgence, vous devez toujours contacter les services d’urgence afin que l’aide puisse être fournie le plus rapidement possible. C’est pour cela qu’il faut apprendre aux enfants à appeler la police, les pompiers, le samu ou tout simplement le 112 dès leur plus jeune âge.

Plus tôt ce mois-ci, une jeune fille de l’Ohio a appelé le numéro d’urgence et a trouvé un moyen très créatif de « tromper » l’agresseur de sa mère.

Tim Teneyck travaillait au centre d’urgence lorsqu’il a été appelé le mercredi 13 novembre, comme l’indique Toledo Blade.

La fillette qui a appelé s’est avérée être la fille d’une femme qui était gravement maltraitée par son petit ami. Elle ne pouvait pas dire ouvertement ce qui s’était passé, mais Tim posa toutes les bonnes questions pour l’aider.

« Je voudrais commander une pizza », a déclaré la fille avec hésitation quand elle a appelé.

« Avez-vous appelé le 112 pour commander une pizza? » demanda Tim.

“Euh… oui. Pour * elle a donné son adresse *. « 

« Ce n’est pas le bon numéro pour commander une pizza », a déclaré Tim.

« Non, non, non, non, non, vous n’avez pas bien compris, » répondit la fille.

« Je te comprends maintenant. Je comprends », lui dit Tim quand il comprit ce qu’elle voulait dire. Elle avait besoin d’aide.

Tim s’est rendu compte que l’agresseur était toujours là. Il lui a demandé de répéter l’adresse et a ensuite demandé si l’homme était toujours présent.

« Oui, » répondit-elle. « J’ai besoin d’une grosse pizza. »

Après cela, Tim a demandé si des soins médicaux étaient nécessaires et si elle pouvait rester au téléphone, ce à quoi la fille a répondu « non » aux deux questions. Il l’informa que de l’aide était en route.

Tim a exhorté la police à ne pas utiliser de sirènes quand ils se sont rendus à la maison, car il soupçonnait des violences domestiques.

Le Western Journal rapporte que la police a pu arrêter l’homme soupçonné d’avoir agressé la mère sur place. Tout cela grâce au fait que sa fille a agi rapidement.

Régie publicitaire Pubdirecte
Votre site en popunder ici
Commentez l'article via votre compte Facebook
Aller à la barre d’outils