L’une des plus grande voix du journalisme sportif Français, Eugène Saccomano est décédé des suites d’une déficience neurologique

 

Le journaliste Eugène Saccomano, est décédé  des suites d’une déficience neurologique annonce Var Matin.

L’une des plus grandes voix du journalisme sportif avec des rendez-vous culte comme « le match du lundi » (Europe 1), « on refait le match » (RTL), il était journaliste avant tout: depuis ses débuts au Provençal à Nîmes comme pigiste, puis à Marseille, correspondant pour Europe 1.

Ecrivain déjà avec « Bandits à Marseille » (1959) qui deviendra le film « Borsalino » sur grand écran (1970) avec le duo d’enfer formé par Jean-Paul Belmondo et Alain Delon.

Présent à La Garde-Freinet depuis cet été, mais très affaibli, il était reparti en début de semaine dernière vers son domicile de Rueil-Malmaison avant d’être hospitalisé à Suresnes au sein de l’établissement hospitalier Foch.

Le village de La Garde-Freinet était depuis longtemps son havre de paix: il y fut conseiller municipal de 2001 à 2008, œuvrant au bien-vivre de ses habitants.

Durant sa jeunesse, il grandit dans la ville de Saint-Martin-de-Valgalgues au nord d’Alès (Gard). Il pratique le football au Nîmes Olympique. En 1952, le jeune homme de 16 ans remporte le concours du meilleur reporter sportif junior organisé par le journal L’Équipe. Cette distinction lui permet de se rendre à Helsinki pour les Jeux olympiques d’été.

Après son service militaire, il obtient un poste en 1959 au Provençal comme reporter. En 1960, il devient correspondant permanent d’Europe n°1 à Marseille. Dix ans plus tard, il rejoint la rédaction parisienne de la station de radio pour présenter les journaux.

En 1972, Saccomano intègre le service des sports dirigé par Fernand Choisel et couvre la plupart des événements majeurs comme la coupe du monde de football ou les Jeux olympiques. En 1996, il crée la première émission quotidienne sur le sport à la radio, Europe Sport.

En 1998, après la coupe du monde en France, il crée Le Match du lundi, une émission sous forme de débat, en s’inspirant d’un programme italien Il Processo del Lunedì, et instaure ainsi un genre nouveau en France.

En 2001, après plus de quarante années de services à 65 ans, il est mis à la retraite par Europe 1. Il est alors recruté par RTL pour animer chaque lundi « On refait le match », une émission similaire au Le Match du Lundi. Elle est visible à la télévision sur LCI, puis sur L’Équipe TV, et enfin sur I-Télé. En juillet 2012, il quitte RTL.

En 2014, il reçoit le Prix de la carrière décerné par l’association des écrivains sportifs. Le Prix de la carrière récompense une femme ou un homme qui, tout au long de sa carrière, par ses écrits ou par ses travaux, a apporté une contribution importante au sport, à sa diffusion et son retentissement.

Commentez l'article via votre compte Facebook
Aller à la barre d’outils