Violées et torturées par leur père, elles le tuent et risquent la prison

 

 

Pendant de longues années, trois jeunes sœurs ont été violées, maltraitées et parfois torturées par leur père, chef de la mafia de Moscou.

Il a dit un jour à l’une de ses filles : “Tu prendras la place de ta mère. Je t’épouserai et tu donneras naissance à mon bébé”. La mère avait alors fui le domicile familial.

Une nuit de 2018, il a réveillé ses filles en pleine nuit et les a attaquées avec un spray au poivre.

C’en était trop pour Krestina, Angelina et Maria Khachaturyan qui se sont saisies d’un couteau de chasse et ont poignardé leur papa en plein cœur. Il est mort sur le coup.

Aujourd’hui, les trois jeunes femmes doivent justifier leur acte de légitime défense au cours d’un procès pour meurtre.

De nombreux experts criminels, psychiatriques et médicaux ont pourtant recommandé d’abandonner les poursuites, confirmant que la situation des filles n’était plus tenable.

Une pétition réclamant la même décision a été signée par 50.000 personnes.

Pourtant les trois sœurs vont prochainement comparaître devant la justice.

Krestina et Angelina, âgées de 18 et 19 ans au moment des faits, risquent jusqu’à 20 ans de réclusion criminelle. La cadette, Maria, mineure au moment des faits, ne risque pas la prison.

Commentez l'article via votre compte Facebook
Aller à la barre d’outils