Le mari donne un ultimatum à sa femme « c’est les chiens, ou moi » – elle a pris sa décision !!!

Liz Haslam se sent plus heureuse lorsqu’elle aide et protège des chiens sans défense. Les amis à quatre pattes le lui rendent avec beaucoup d’amour et de gratitude. Et elle ne voudrait pas manquer ça au monde pour rien, littéralement…

Liz a rencontré Mike à l’âge de 16 ans et pensait avoir trouvé l’amour de sa vie. Après avoir terminé le lycée, les deux se sont mariés. Ensemble, ils ont eu un fils, Ollie, et sont restés mariés pendant 25 ans. Cependant, l’amour n’était pas résistant à tout.

Un jour, Mike en avait marre d’une situation inhabituelle. Il a confronté Liz et a mis un ultimatum. « Mon mari a dit :’c’est les chiens, ou moi’. Depuis lors, je ne l’ai plus jamais entendu ni revu », a-t-elle déclaré à Brightside.

La raison derrière cela était parce que Liz avait lancé une organisation animalière, Beds for Bullies. Un abri pour les bull terriers dans le besoin. Mike a senti que leur relation tournait autour des chiens. Bon nombre des amis à quatre pattes avaient des problèmes de comportement et des problèmes médicaux et ne seraient donc jamais adoptés.

Cela faisait beaucoup trop pour Mike. Mais, il aurait pu savoir à quel point l’amour de Liz pour les chiens était profond. Sa mère élevait des West Highland terriers et son père dirigeait une entreprise de nutrition animale.

« Après 25 ans ensemble, j’ai pensé qu’il savait que je n’abandonnerais pas les chiens, pas du tout. Dès le moment où nous nous sommes mariés, il savait comment j’étais. Je ne sais pas ce à quoi il s’attendait », a indiqué Liz.

Au fil des années, ils se sont éloignés. Mike était très occupé par le travail et Liz a porté son attention sur les chiens. Les animaux, cependant, demandaient tellement d’attention qu’il restait peu de place pour Mike.

Prendre soin de trente chiens nécessitant des soins médicaux évidemment demande beaucoup de travail. Liz est occupée avec les chiens environ 18 heures par jour et dépense des centaines d’euros en médicaments et en traitements.

Néanmoins, et grâce à de nombreux dons, Beds for Bullies fonctionne toujours. Au fil des ans, Liz a déjà sauvé plus de 200 chiens et beaucoup d’autres suivront !

À un moment donné, la facture chez le vétérinaire était supérieure à 4 000 euros et Liz a dû dormir temporairement dans une tente car elle ne pouvait pas payer son loyer. Heureusement, elle a réussi à sortir de cette période. « J’ai choisi de faire cela et j’adore ça », a-t-elle déclaré.

Commentez l'article via votre compte Facebook
Aller à la barre d’outils