Une compagnie de CRS du Loiret se fait porter malade pour ne pas encadrer la visite du secrétaire d’Etat Laurent Nuñez à Tours

 

La compagnie de CRS de Saran (Loiret) était «indisponible» jeudi lors d’une visite ministérielle à Tours, en raison de nombreux arrêts de travail, a-t-on appris de source syndicale, alors que le secrétaire d’État Laurent Nuñez a évoqué «un petit problème de gestion locale».

Quarante-huit des 61 CRS de la compagnie de Saran se sont portés «consultant» jeudi matin, a expliqué Christophe Granger, délégué zonal Unsa Police de la région Ouest, confirmant une information du quotidien Ouest-France.

«Au lieu d’aller au rassemblement, ils ont appelé le service pour dire qu’ils allaient voir le médecin. Du coup, la compagnie est indisponible», a-t-il précisé.

Selon Christophe Granger, de l’Unsa Police, c’est la CRS 13, qui rentrait de Nice à Saint-Brieuc, qui a finalement été mobilisée «au pied levé». «Les collègues n’en peuvent plus. Ce matin, ils se sont levés et étaient exténués. Certains sont proches du burn-out», a-t-il ajouté, en évoquant une «fatigue physique et psychologique».

 

 

Commentez l'article via votre compte Facebook
Aller à la barre d’outils