Cette maman publie une photo déchirante de sa fille – elle veut montrer les effets déchirants du harcèlement

Carrie Golledge a publié une photo déchirante de sa fille de 6 ans dans un lit d’hôpital. Sophia, la fille de Carry est tombée malade à cause du harcèlement scolaire qu’elle a subi à l’école.

Carrie Golledge, une maman de Tiverton en Angleterre, a publié une photo déchirante de sa fille sur Facebook. On peut y voir sa fille sur un lit d’hôpital, qui avait vomi 20 fois au cours de la dernière heure, après avoir été victime de graves brimades de la part d’une camarade de classe.

Carrie a voulu partager ce dont elle était témoin et les conséquences dévastatrices du harcèlement scolaire sur une enfant de seulement 6 ans comme l’écrit The Mirror.

Elle explique comment sa fille a développé de sérieuses peurs après avoir été victime de harcèlement à l’école. La pauvre enfant pleurait souvent après son retour à la maison.

Carrie a voulu raconter l’histoire de Sophia pour montrer à quel point les conséquences du harcèlement scolaire peuvent être graves.

Elle a expliqué que sa fille avait été victime de bullying de la part d’une fille à l’école qui empêchait notamment les autres enfants de jouer avec Sophia.

Carrie a prévenu le personnel scolaire de ce qui se passait mais personne n’a agi. Quand elle est allée voir sa maitresse, cette dernière lui a dit que ce n’était rien et qu’il ne fallait pas répandre ce genre d’histoire. La pauvre fillette pleurait dès qu’elle rentrait chez elle et jusqu’à ce qu’elle s’endorme. Plusieurs fois, elle a dû être emmenée à l’hôpital car elle se laissait totalement aller.

« Ceci est le résultat du harcèlement scolaire… Voici ma fille de 6 ans, à l’hôpital, à cause de brimades et de bullying…

C’est mon enfant, qui a un si grand coeur que, malgré le fait qu’elle soit si mal, elle ne ‘veut faire de tort à personne’…

C’est mon enfant qui a arrêté de manger, pleure jusqu’à ce qu’elle s’endorme, fait des crises d’anxiété si graves qu’elle vomi plus de 20 fois par heure la nuit…

C’est mon enfant dont la meilleure amie a abusé émotionnellement pendant tellement longtemps qu’elle pense que c’est normal… C’est mon enfant qui n’arrête pas d’entrer et sortir de l’hôpital à cause de ses crises d’anxiété…C’est mon enfant à qui on a dit d’arrêter de ‘raconter des histoires à l’école’…

C’est mon enfant dont les parents de ses bourreaux se sont moqués sur les réseaux car elle a un coeur si pur… C’est mon enfant à qui ont a dit que les problèmes à l’école n’étaient rien d’autres que les enfants de 6 ans agissant comme des enfants de 6 ans… C’est mon enfant à qui l’école a dit que c’est elle qui devrait avoir honte…

C’est mon enfant qui a été tellement abandonnée par son école que nous avons dû la changer d’école… C’est mon enfant qui fait partie du nombre beaucoup trop grand de personnes souffrant cela…C’est mon enfant dont l’histoire est détournée et manipulée par ceux qui devaient la protéger dans son école…

C’est mon enfant qui ne veut pas que quelqu’un d’autre vive cela. Donc c’est l’histoire de mon enfant que je partage car elle n’est qu’une victime parmi de trop nombreuses !

Aidez-nous en partageant son histoire.

Donnons-lui le soutien que son école ne lui a pas donné. »

 

Parce que les parents de Sophia ont vu que l’école ne prenait pas la situation au sérieux, ils ont changé leurs enfants d’établissement. Et heureusement !

Sophia est maintenant plus heureuse dans sa nouvelle école et sa santé s’améliore.

« À la minute où elle a été retirée de l’école, elle s’est sentie mieux, elle a repris du poids et elle a eu une poussée de croissance », a déclaré Carrie.

Bien que ce soit beaucoup mieux pour Sophia, Carrie affirme qu’il est déchirant de voir souffrir son enfant de la sorte.

« J’ai reçu des milliers de personnes qui m’ont remerciée d’avoir partagé mon histoire parce que leur enfant vit la même chose. […] Des gens m’ont dit que leur enfant de seulement 5 ans, victime de harcèlement également, avait essayé de se suicider. C’est tellement déchirant de lire tous ces messages. »

Heureusement, la petite Sophia va beaucoup mieux ! Aucun enfant ne devrait avoir vécu ce qu’elle a dû supporter et ce que beaucoup d’enfants vivent encore.

Partagez cet important message afin de faire passer le message et faire en sorte que plus aucun enfant ne traverse cette horreur.

Commentez l'article via votre compte Facebook
Aller à la barre d’outils